Comment se déplacer à Montréal ? Guide des différents moyens de transport

Publié le : 22 mai 202311 mins de lecture

Montréal est une grande ville, mais les principaux attraits se concentrent autour des quartiers centraux, qu’il est très agréable de parcourir à pied ou à vélo, surtout à la belle saison où l’on se retrouve à flâner sur les sentiers longeant le fleuve Saint-Laurent ou parmi les ruelles pavées et places du Vieux-Montréal, parmi les tables extérieures des bars et restaurants où l’on peut s’asseoir pour faire une pause et admirer les splendides édifices historiques. En hiver, cependant, vous pouvez explorer le Montréal souterrain en profitant du réseau de passages piétons créé pour relier les centres commerciaux, les hôtels, les stations de métro et les gratte-ciels de bureaux, ou vous pouvez compter sur le système de transport en commun efficace, composé de métro, de bus et de trains, ce qui permet de se déplacer rapidement et facilement dans la ville. Si vous prévoyez de visiter Montréal, voici un guide sur la façon de vous y rendre et de vous déplacer dans la ville.

Comment se déplacer à Montréal : de l’aéroport au centre ville

La ville de Montréal est desservie par l’aéroport international Pierre Elliott Trudeau qui est situé à l’ouest du centre-ville à environ 45 minutes à une heure en voiture. Pour rejoindre la ville vous avez plusieurs alternatives :

  • Navette : La ligne 747 Express, active 24 heures, relie l’aéroport au centre-ville de Montréal, avec son terminus à l’intersection des rues Berri et Sainte-Catherine, près de la station de métro Berri-UQAM. Le ticket coûte 10 dollars et reste valable toute la journée aussi bien dans les bus que dans le métro ; vous pouvez acheter le billet aux distributeurs automatiques ou directement à bord, en prenant soin toutefois de fournir le montant exact en espèces.
  • Location de voiture : À l’aéroport, il y a des bureaux de nombreuses sociétés de location, comme Alamo, Avis, Budget, Hertz, etc., mais à moins que vous n’ayez l’intention de faire des excursions à l’extérieur de la ville, on vous déconseille de louer une voiture à Montréal car, même si vous La ville est simple, les rues du centre sont très fréquentées et le stationnement est rare.
  • Taxis : Des taxis pour la ville sont disponibles à l’extérieur du terminal, avec un tarif forfaitaire de 40 dollars pour les zones centrales (des quartiers spécifiques sont indiqués sur le taxi). Si vous voyagez en dehors de ces zones, le compteur est utilisé à la place, avec un tarif minimum de 17 dollars.

Comment se déplacer dans la ville de Montréal ?

Les pass métro et bus à Montréal

Les moyens les plus utilisés par les touristes sont le métro et les bus, qui adoptent le même système tarifaire, qui propose de nombreuses formules et des pass pratiques pour répondre aux besoins de chacun. Un tocket simple coûte 3,25 dollars et est valable 90 minutes, avec des trajets gratuits sur d’autres lignes de métro et de bus. Sur ce dernier, vous pouvez également acheter le billet directement à bord, mais en n’ayant que le montant exact car la monnaie n’est pas rendue. En plus du billet simple, il existe des alternatives moins chères pour ceux qui utilisent souvent les transports en commun, par exemple :

  • un billet comprenant 2 trajets pour le prix de 6 dollars;
  • un pass de nuit à 5 dollars, valable de 18h00 à 5h00 (à échanger avant minuit), qui peut être utile si vous sortez le soir ;
  • un pass week-end à 13dollars (valide du vendredi 18h00 au lundi 5h00);
  • un pass d’une journée pour 10 dollars;
  • un pass 3 jours au prix de 18 dollars.

Si vous séjournez une semaine ou une longue période, une autre alternative pourrait être d’acheter la carte OPUS prépayée que vous pourrez recharger avec du crédit ou avec des abonnements hebdomadaires ou mensuels.

La carte OPUS coûte 6 dollars et vous pouvez la charger d’un montant de votre choix duquel est ensuite déduit le montant des trajets individuels, ou de :

  • 10 trajets pour 26,50 dollars;
  • un pass hebdomadaire au prix de 25,50 dollars;
  • un pass mensuel au prix de 82 dollars.

Cependant, gardez à l’esprit que ces 3 dernières solutions ne vous permettent pas d’accéder aux gares de Laval et de Longueuil.

Les lignes de métro et de bus à Montréal

Avec 4 lignes et 68 stations réparties dans les différents quartiers de la ville, le métro est le principal moyen d’accéder aux principales attractions. Toutes les stations de métro sont alors intégrées au réseau de bus, ce qui facilite encore plus les déplacements dans la ville. Dans les différentes stations, vous trouverez de nombreux plans gratuits qui vous aideront à vous repérer sur les différentes lignes de bus et de métro.

Quant au métro, les premiers trajets partent vers 5h30 et les derniers sont programmés vers 12h30-1h00 du soir selon le jour de la semaine et la ligne. Les bus, en revanche, en plus des lignes standard et express, ont également un service de nuit sur les axes principaux.

Se repérer dans les lignes de métro est très simple, grâce à un système de couleurs intuitif, sur la base duquel se distinguent :

  • ligne verte , la plus utilisée par les touristes car elle dessert tout le centre-ville, le reliant aux 3 universités de Montréal, et s’arrêtant à certains lieux d’intérêt tels que le Marché Atwater, le Village gai, le Jardin botanique, le Stade olympique, etc.
  • ligne orange . Celui-ci est également très utilisé car il relie le centre-ville au Vieux-Montréal, au quartier du Plateau Mont-Royal, à la zone commerciale de la rue St-Denis et aux marchés Jean-Talon et Atwater.
  • ligne jaune , la plus courte, relie la station Berri-UQAM dans le quartier du Quartier Latin à la station Longueuil, vous permettant de visiter le parc Jean-Drapeau et le parc d’attractions La Ronde sur l’île Ste-Hélène.
  • ligne bleue, dessert plutôt plusieurs quartiers résidentiels et l’Université de Montréal.

L’une des particularités du réseau du métro de Montréal est la beauté architecturale des stations : chacune a un style différent et elles sont toutes décorées de splendides œuvres d’art, qui rendent l’attente du métro encore plus agréable. Dans certaines gares principales, le métro propose des correspondances avec des trains régionaux, qui sont cependant peu utiles à des fins touristiques : en effet, ils relient le centre à des quartiers périphériques ou à d’autres villes voisines.

Prendre le taxi à Montréal

Les taxis sont facilement disponibles à toute heure et peuvent être hélés dans la rue ou réservés par téléphone. Il existe différents types de voitures, de couleurs différentes, mais pour tous, le tarif est fixé au mètre, sauf celles qui partent de l’aéroport. Habituellement, le tarif de base est de 3,30 dollars plus 1,70 dollars par mile. Un court trajet en centre-ville vous coûtera donc environ 8 à 10 dollars, mais gardez à l’esprit qu’il est de coutume de laisser un pourboire de 10 à 15 %. Tous les chauffeurs de taxi n’acceptent pas les cartes de crédit, il est donc préférable de se renseigner avant de monter.

Visiter Montréal à pied

Comme déjà mentionné, se promener à Montréal est très agréable, tant en surface qu’en sous-sol. À l’extérieur, on vous propose aussi de flâner dans des quartiers tels que le Quartier chinois, Le Village et le Vieux-Montréal, où vous trouverez sûrement des aperçus et des recoins méconnus et intéressants; à ne pas manquer, la promenade classique et relaxante le long des principales avenues telles que la rue Sainte-Catherine, la rue commerçante la plus célèbre de la ville, pleine de centres commerciaux, de restaurants et de bars, et la splendide rue Saint-Denis. A ne pas manquer également, le célèbre Underground City Network, le réseau de passages souterrains qui serpente sous tout le centre-ville et est accessible en divers points, depuis les centres commerciaux, les hôtels, les bureaux, les théâtres et les stations de métro.

Si le centre et la majeure partie de la ville sont plats, les routes deviennent un peu plus raides dans le quartier de Mount Royal, au nord du centre, où vous serez toutefois récompensé par des vues sur de magnifiques villas victoriennes et des vues incroyables de la ville depuis le « haut ».

S’orienter dans la ville est très simple grâce au réseau routier qui la divise : la rue Saint-Laurent coupe Montréal en deux parties, l’est et l’ouest, cette dernière traditionnellement anglophone, tandis que la partie Est est purement francophone. Cela signifie que les numéros de maison montent dans les deux sens à partir de Saint-Laurent et sur plusieurs adresses vous trouverez l’indication « rue X Ouest » (ouest) ou « rue X Est » (est). Le fleuve Saint-Laurent divise la ville entre le nord et le sud.

Visiter Montréal à vélo

Si vous voyagez par temps chaud, vous constaterez que le vélo est un excellent moyen de visiter la ville, en particulier dans les quartiers centraux comme le Plateau Mont-Royal et le long du fleuve Saint-Laurent. La ville offre de nombreuses pistes cyclables, dont une panoramique qui traverse le fleuve jusqu’à l’île de Montréal et la pittoresque piste du canal de Lachine qui traverse le Vieux-Montréal.

Mais même là où il n’y a pas de pistes cyclables, vous pouvez circuler en partageant la route avec les véhicules, mais soyez très prudent sur les routes très fréquentées.

Le système Bixi est le système de location public de la ville et a été le premier à être conçu pour être suivi par d’autres villes à titre d’exemple. Avec un pass journalier à 7 dollars, vous pouvez faire des balades à vélo illimitées, tant que chacune ne dépasse pas 30 minutes, période pendant laquelle vous devez ranger le vélo puis le louer à nouveau si vous souhaitez continuer. Il existe environ 400 stations de location dans toute la ville, dont la plupart sont situées dans les quartiers centraux. Alternativement, il existe diverses sociétés de location privées.

 

Plan du site